La voie de la moindre résistance ou l'effort sans effort... Comment l'appliquer dans le quotidien pour créer la réalité souhaitée et un monde meilleur?

Voici quelques réflexions que je souhaite partager avec vous.

Ce qui suit parlera différemment à chacun et chacune en fonction de votre niveau de conscience et de votre engagement sur le chemin d'éveil. C'est une invitation à la réflexion individuelle à partir des quelques réflexions communes bien connues de tous!  

 

J'ai reçu aujourd'hui, dans le cadre de mes activités, une dame dans un état de grande fatigue émotionnelle accompagnée d'un sentiment d'insécurité et de stress quasi permanent. Très préoccupée par le conflit israélo-palestinien, compréhensible, vu ses origines... Tout comme, je rencontre de plus en plus des personnes  qui prennent conscience que notre système de santé nous rend de plus en plus malade, de l’agro-alimentaire qui nous empoisonne… Pas étonnant que les voix et les bras se lèvent pour contester, crier indignation, révolte…
Quel est le point commun de ces deux exemples ? Je vous laisse découvrir au fur et à mesure de la lecture...
Nous vivons une époque troublante mais pas moins passionnante.
Quel est mon apport dans ce monde que je vois en pleine mutation ? J’œuvre sur la voie du milieu, de la moindre résistance, de l’effort sans effort…
Ceci n’est pas nouveau, les sages nous l’enseignent depuis la nuit des temps et le temps de l’expérience de cette réalité sur Terre tarde à venir. Prenez conscience qu’être "contre" quelqu’un où quelque chose, même avec la meilleure intention, ne peut apporter de véritable transformation donc de réel changement.  Exemple : J’en parle avec un ami qui à juste titre selon la vision commune se révolte contre mes propos et me donne l’exemple de la Révolution française. Et qu'est-ce qui a véritablement changé depuis? L’injustice existe toujours tout comme l’inégalité et l’esclavagisme que l’on appelle  "moderne" aujourd’hui. Ce qui a changé, c’est la forme et non pas le fond. Je reconnais les avancées de la Révolution française en matière de la  démocratie; bien plus de personnes peuvent s’exprimer réellement, avoir une éducation et vivre au-dessus du seuil de pauvreté... Abolition "officielle" de l’esclavagisme, oui, cela existe sous d'autres formes, moins visible mais pas moins nuisible... Et la démocratie? Qui d'entre vous irait encore voter si cela n'aurait pas été obligatoire? "Ça ne sert à rien, c'est toujours la même chose", voici la phrase que j'attends le plus souvent en période électorale. La forme change mais pas le fond... Et que dire de la disparition progressive de la classe moyenne? Le fossé entre les riches et les pauvres se creuse de plus en plus... Arriverons-nous bientôt à ce que l'histoire se répète sous une autre forme ?

"Si vous rêvez d'un monde différent, ne commencez pas par l'extérieur. C'est l'erreur que l'homme commet depuis toujours. Il change de structure économique, bouleverse ceci et cela... mais lui-même reste ce qu'il était. Voilà pourquoi toutes les révolutions ont échoué. Une seule démarche peut réussir: la révolution de l'individu..."Osho
Voyez cela dans votre vie, car tout est miroir. Vous répétez les mêmes schémas et il faut pas mal d’années et d’expériences avant de constater ce "déjà-vu".  La forme de vos expériences change mais pas le fond.  Et que dire de nos réactions émotionnelles face à toutes ces réalités?
Pour vous donner une petite idée de "comment cela fonctionne", je prends l'exemple de la violence que ça soit dans le monde ou notre société. Si je réagis émotionnellement  contre la violence en croyant "bien faire" je donne de l’énergie via mes émotions à la structure énergétique de la violence que Vadim Zeland, physicien quantique russe appelle "balancier" dans le Transurfing. Une structure qui se crée dans l'espace invisible avec l'énergie mentale/émotionnelle des humains, autant négative que positive et se nourrit de celle-ci.  Son seul but est de grandir et d'avoir toujours plus d'énergie! Cela affaiblit mon élan vital (d'où la fatigue, l'épuisement, voir les problèmes de santé) et mon élan créateur. Il y a lieu à se rappeler qu'au niveau invisible/énergie, les polarités de bien et de mal n’existent pas et que tout ce que nous expérimentons dans le monde visible/notre réalité, prend sa source au niveau invisible/énergie.
Que je sois pour ou contre la violence  revient au même. Dans les deux cas, tant je m'exprime et j'agis à partir de mes émotions, je donne mon énergie à cette structure. Ceci lui confère plus de force dans le monde visible, peut-être sous d’autres formes mais avec davantage de violence… Quelle constatation !

C'est à peine croyable du point de vue de la vision commune et des croyances communes. C’est ceci que Gandhi voulait dire par sa célèbre phrase : "Changez en vous ce que vous voulez qu’il change autour de vous" Si je réagis émotionnellement face à la violence, la question que j’ai à me poser est : "En quoi cela me concerne personnellement? Qu'est-ce que cela révèle/touche en moi et comment puis-je le transformer/guérir?". Ce qui nous fait réagir émotionnellement à l'extérieur, que ça soit au niveau mondial, social ou notre vie privée, est en résonnance/miroir de ce que nous portons en nous.

"Le conflit est en l’homme, à moins d'être résolu là, il ne peut  être nul part ailleurs" Osho. Après seulement, s'éveille un élan du cœur qui me pousse naturellement à faire quelque chose pour aider le monde, la société... Et seulement si cela est en alignement avec ma mission de vie ou la légende personnelle dont parle Paolo Coelho dans " l'Alchimiste". La motivation prend sa source dans l'amour et est alignée avec l'âme. A partir de celle-ci, l'énergie est illimitée, inépuisable et nourrissante. Sans parler des circonstances favorables que la vie mettra sur ma route pour m'aider dans ma mission... Voyez-vous la différence ? 
"Le monde est parfait, on ne peut l'améliorer"
  disait Lao Tsu,
et certainement pas avec nos émotions de colère, révolte, insécurité, jugements...Alors, comment faire ? Justement, il n’y a pas tant à faire…
Nous sommes créateurs de notre réalité. Mais comment cela fonctionne-t-il ? Oui, nos pensées ont un pouvoir certain mais encore...
Au niveau invisible/énergie les mots tels que nous les entendons dans notre tête et dans notre langue, ne sont pas compris. Pour l’exprimer simplement, l’endroit où notre réalité se crée/se décide ne comprend pas nos mots mais leurs vibrations/états. C’est donc notre vibration/état intérieure (que nos pensées influencent certainement) qui crée ou plutôt attire vers nous ce que nous appelons notre réalité…
D'abord, nous avons de prendre soin de notre état intérieur d'être,  de nous relier à notre corps et de développer sa conscience profonde. A nous engager sur le chemin d'éveil pour acquérir la compréhension juste du monde qui nous entoure, de ce qu'est le mental et la manière dont il génère le stress et cristallise les émotions. Nous libérer de nos peurs, de nos structures dépassées, nos croyances limitantes...

Et redevenir les magiciens d'amour et créateurs que nous sommes !

C'est sur ce chemin que je vous attends pour vous y guider avec amour.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0